Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Distribution de l’eau potable: Cinq quartiers nouvellement connectés dans la ville de Yaoundé

C’est dans le cadre du projet d’extension du réseau, réalisé par la Camwater en collaboration avec l’entreprise belge Aspac.

Les quartiers Nsam (Escale), Etoa, Obobogo, Nsimeyong III et Ahala I et II à Yaoundé verront enfin l’eau « sortir du mur ». Les travaux d’extension du réseau d’eau potable dans les quartiers non connectés de la ville Yaoundé sont achevés. Des travaux qui, d’après Félix Zogo Manga, directeur régional de la Camerounaise Des Eaux (CDE), Yaoundé agglomération, rentrent dans les missions régaliennes de la Camwater, s’inscrivent dans le cadre d’un vaste projet financé par la Belgique et intitulé Travaux de densification de réseau dans 11 centres urbains au Cameroun. « Il s’agit de sortir définitivement du manque d’eau et même des coupures intempestives décriées », a-t-il relevé. Les travaux qui ont concerné la pénétrante Sud de la ville de Yaoundé ont été exécutés par l’entreprise belge Aspac. Pendant près de neuf mois en effet, elle s’est attelée à poser des canalisations sur un linéaire de 42 km. D’après un communiqué de la Camwater annonçant la fin des travaux de la première phase, il était principalement question d’assurer l’alimentation des quartiers qui n'étaient pas alimentés par le réseau national d'eau potable. « En plus des cinq quartiers connectés, l’extension concerne aussi le quartier Simbock », a précisé le communiqué. Une mesure salvatrice pour des populations vivant dans ces nouveaux quartiers. S’ils étaient fiers d’être enfin dans leur maison, les propriétaires immobiliers établis dans ces quartiers périphériques, souffraient cruellement du manque d’eau potable. Obligés de se tourner vers des sources alternatives, ils rivalisaient de stratégies pour s’approvisionner. Des puits en passant par les forages, tout y passait. Aujourd’hui que l’eau potable est disponible. Les riverains de Nsam, Etoa, Obobogo, Nsimeyong III, Ahala I et II et Simbock n’ont plus qu’à souscrire à un branchement. Dans son communiqué, Camwater les invite justement à se rapprocher de l’Agence CDE d’Ekounou, face commissariat central n°4, en vue de déposer une demande manuscrite pour le branchement et l’abonnement. Dès que le branchement est fait, peut suivre l’abonnement pour l’obtention d’un compteur.


Source: Cameroon-Tribune du 24/08/2017



  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • YouTube