Après l'accession du Cameroun à l'indépendance en 1960, les activités de production et de distribution d'eau potable étaient assurées par plusieurs d'intervenants : des entreprises et des collectivités locales. Du fait de la multitude des conventions qui régissaient ces organismes de gestion, des complications engendrèrent une situation qui entrava le développement harmonieux du secteur de l'eau et l’Électricité.

 Face à cette situation, l’État décida de créer en 1964 l'électricité du Cameroun (EDC) et le Service Provisoire des Eaux du Cameroun (SPEC).

Dans la foulée, des études fut menées pour mettre en place un organisme national chargé de produire et de distribuer l'eau potable. Ces études ont abouti à la création le 22 mai 1967 de la société Nationale des Eaux du Cameroun, chargée en régime de concessions des activités de production et de distribution d'eau potable dans les agglomérations urbaines du pays.

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • YouTube